A lire sur Mediacités

En pleine crise sanitaire, l’Europe finance la LGV Lyon-Turin comme si de rien n’était