Le journal en ligne d’investigation locale Mediacités a choisi de recourir au financement participatif en actions (equity crowdfunding) pour boucler sa levée de fonds et financer sa croissance. C’est la deuxième entreprise de presse, après le journal en ligne Les Jours, à s’engager dans cette voie innovante qui permet à un large public de participer à une aventure de presse indépendante en en devenant copropriétaire.

Mediacités a choisi la plate-forme Happy Capital, acteur reconnu de la place financière, comme partenaire pour mener à bien l’opération. « Nos trois atouts sont de sélectionner des projets qui ont un impact positif sur notre quotidien, d’investir systématiquement aux côtés des autres investisseurs et d’assurer un suivi scrupuleux des porteurs de projets », indique Philippe Gaborieau, président-fondateur d’Happy Capital.

Le montant minimal de souscription est de 500 euros et les possibilités de défiscalisation (réduction d’impôt) s’élève à 30 % de l’investissement. « Tout citoyen est ainsi susceptible de soutenir l’émergence d’un site d’investigation indépendant et de renforcer, par son intermédiaire, le rôle de contre-pouvoir médiatique dans les grandes villes », estime Jacques Trentesaux, président de Mediacités.

Ce financement participatif en actions s’inscrit dans le cadre de la levée de fonds engagée par Mediacités depuis quelques mois. L’objectif est de réunir 350 K€ par augmentation de capital. Mediacités SAS réunira des investisseurs en direct dans son tour de table, ainsi qu’un représentant d’Happy Capital et de la Société des Amis de Mediacités. Cette société nouvellement créée aura pour objet de recueillir les investissements qui transitent par la plate-forme Happy Capital.

Pour en savoir plus et devenir actionnaire de Mediacités, rendez-vous sur le site Happy Capital !

FacebookTwitterEmailPrint