Un an, déjà ! Le 23 mai 2017, devant une centaine de curieux, nous mettions en ligne Mediacités Toulouse. Les premières révélations de notre journal en ligne ont concerné le projet de réouverture de la mine de Tungstène de Salau, en Ariège. Une opération qui sent le soufre, entre les risques liés à l’amiante et des financeurs planqués dans un paradis fiscal. Des Pyrénées ariégeoises aux Iles Vierges Britanniques, il n’y a qu’un pas….

En tout, ce sont 28 journalistes – rédacteurs, photographes et dessinateurs – qui ont mis leur savoir-faire au service de Mediacités Toulouse ! Nous l’annoncions dans notre manifeste : « Mediacités enquêtera sur les pouvoirs politiques, économiques, sociaux, culturels, sportifs. » Promesse tenue !

La politique d’abord : au cours de cette première année d’existence, nous avons retracé le parcours toulousain de la ministre de la Justice Nicole Belloubet, dressé le palmarès des députés médecins les plus gâtés par l’industrie pharmaceutique, ou encore analysé l’activité de l’élu « fantôme » de Haute-Garonne Jean-François Portarrieu, qui compte parmi les moins présents et les moins loquaces de l’Assemblée nationale. Nous avons révélé les bonnes affaires familiales de la députée LREM Monique Iborra : lors des élections législatives de 2012, près de 55 % de ses dépenses de campagne ont été versées à l’entreprise de sa fille, Sophie Iborra.

Nous avons aussi enquêté sur la sphère économique locale. Mediacités Toulouse a ainsi décortiqué dans le détail l’activité d’Airbus auprès de la Commission européenne. Ce lobbying sulfureux a permis au constructeur aéronautique toulousain d’obtenir des réglementations peu contraignantes sur les émissions de CO2 ou l’usage des « minerais du sang ». Inévitablement, nous nous sommes interessés à la puissante dynastie Baylet. Jean-Michel Baylet a placé ses fils, Jean-Nicolas et Jean-Benoît, aux postes de directeur général et directeur général adjoint de La Dépêche du Midi. Une page se tourne progressivement dans l’entreprise, même si les deux frères n’ont en rien rompu avec les méthodes décriées de la dynastie. En parrallèle, nous avons révélé la montée en puissance de la famille au capital de La Dépêche du Midi : au cours de l’automne, l’Occitane de communication, holding des Baylet, a racheté les parts de plusieurs petits actionnaires du groupe. Nous avons aussi travaillé sur le business du duo comique toulousain Les Chevaliers du Fiel, un tandem qui ne rigole pas avec les affaires, ou le lobbying aggressif des laboratoires pharmaceutiques dans les CHU.

Nous avons consacré, en tout, six articles au CHU de Toulouse, du bras de fer entre la CGT et la direction de l’hôpital aux CHU Leaks, cette fuite inédite de plus de 26 000 fiches d’incident enregistrées par le personnel de l’établissement. Une enquête prolongée chez notre partenaire, l’émission Secrets d’info de France Inter.

La santé, mais aussi l’environnement, sont des thématiques chères au coeur de nos journalistes : ils ont dévoilé la liste des 38 entreprises d’Occitanie épinglées pour non-respect de la loi sur la qualité de l’air, révélé l’existence d’une méga-poubelle oubliée par Total au sud de l’ancienne usine AZF, decrypté les conséquences du réchauffement climatique à Toulouse. Ils ont démontré que les habitants de la ville rose sont loin d’être égaux devant l’environnement : le quartier le plus pollué de Toulouse est aussi l’un des plus pauvres.

Toulouse étant la capitale du rugby, nous ne pouvions pas faire l’impasse sur le club emblématique de la ville : nos révélations sur le clash entre l’actionnaire, Fiducial, et le président du Stade Toulousain, Didier Lacroix, ont fait couler beaucoup d’encre… 

Un an de Mediacités, c’est aussi un tableau noir de la Justice toulousaine, confrontée à une pénurie de moyens inédite. Ce sont de nombreuses investigations dans le milieu culturel : des enquêtes sur le papy du rock, Daniel Colling, 71 ans, nouveau patron du Zénith toulousain, sur le rififi entourant la vente du Bikini, mythique salle de concert de Ramonville, ou sur le malaise social au cinéma d’Art et essai Utopia. Mais aussi plusieurs portraits, comme la lanceuse d’alerte Céline Boussié ou le jeune guinéen Fofana, plongé dans les méandres aberrants des dispositifs d’accueil et de la Justice française. Impossible d’être exhaustifs ici, mais nous espérons que cet inventaire vous donnera envie de fouiller dans nos archives toulousaines et de (re)découvrir certaines de nos enquêtes.

Merci à vous, chers lecteurs : n’hésitez pas à parler de notre travail autour de vous ! Mediacités est un journal en ligne sans publicité et sans lien avec un groupe industriel : pour faire vivre l’investigation locale, nous ne dépendons que des abonnements. C’est la garantie d’une indépendance totale.

Point final.