« Vous êtes la directrice de cabinet du maire d’une grande ville. Equilibrez éthique, politique et corruption pour conserver votre job. » Les consignes de « Le bon, la brute et le comptable », un serious game financé par la Commission européenne pour documenter de façon ludique l’état de la corruption dans nos pays développés – encore particulièrement courante au niveau local –, sont on-ne-peut-plus-claires. Entre les finances de la municipalité, la popularité de votre élu à la veille des élections et les pressions des entrepreneurs dépendants des marchés publics, chaque décision à prendre mérite d’être mûrement réfléchie. Sous peine de voir les conséquences sur votre carrière ou l’enquête des policiers anticorruption être synonymes de « game over »…

Alors, quel sera votre code de conduite lorsque des administrés en attente d’un logement social ou des industriels locaux tenteront d’acheter votre sympathie par des pots-de-vins ? Combien de temps parviendrez-vous à rester dans la légalité, sans devenir une menace pour vos collègues moins scrupuleux en matière de probité ? Comment parviendrez-vous à faire primer l’intérêt général sans nuire à la carrière politique de votre employeur ? 

La corruption locale, un problème systémique en Europe

BBC Intro1Attention : une honnêteté à toute épreuve ne vous garantit pas forcément des records de longévité dans ce jeu. Accepterez-vous de fermer les yeux sur certaines dérives habituelles au sein des collectivités, au risque de vous en rendre complice ? Saurez-vous détecter les ententes illicites formées par vos prestataires habituels pour se partager les appels d’offres ? La carte bleue de la mairie restera-t-elle sagement au fond de votre poche lorsqu’il s’agira de régler des dépenses de communication politique ? Petit indice supplémentaire : ne poussez pas le vice trop loin. Une grosse entreprise qui vous proposerait de « pantoufler » en vous offrant un poste pour services rendus n’est pas bon signe pour la suite du jeu…


> Essayez-vous au poste de directeur de cabinet :  

“Le bon, la brute et le comptable”

Vous l’aurez compris : « Le bon, la brute et le comptable » vous permettra de découvrir – si vous n’êtes pas déjà un lecteur assidu de Mediacités … – en vous amusant à quel point les cas de corruption ou de détournements d’argent public sont encore banals dans les administrations locales. Les stratagèmes prisés par les protagonistes pour tenter de rester discrets n’auront bientôt plus de secret pour vous. Mieux vaut accepter d’en rire et de s’y sensibiliser à travers ce jeu cynique afin, ensuite, d’exercer votre rôle de vigie citoyenne dans la vie réelle. Toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles n’a rien de fortuite. Le consortium OpenBudgets.eu et l’agence Journalism++, à l’origine du jeu, se sont inspirés de faits recensés aux quatre coins de l’Europe par le site satirique CookingBudgets.       

BBC Tutoriels CookingBudgetsMorale de ce jeu vidéo au réalisme redoutable : la corruption, qu’elle soit active ou passive, est rarement le fruit d’un entrepreneur véreux, d’un élu ou d’un fonctionnaire isolé. Elle relève plus souvent d’un système organisationnel ou territorial peu régulé, estiment les militants, journalistes et développeurs d’OpenBudgets.eu et de Journalism++. Un constat qui recoupe les diagnostics établis par les grands témoins de notre série d’été “Soignons la démocratie.” Alors, prenez les manettes de la mairie et tâchez de les faire mentir… en faisant mieux que les journalistes de Mediacités s’y étant essayés, mutés au bout de quelques années au service des parcs et jardins ou à la direction du musée municipal ! 

Point final.