Face à la nécessité d’adapter nos sociétés au changement climatique, il est temps de lancer une mobilisation générale. En ce sens, l’initiative de Damien Carême, maire de Grande-Synthe, qui a engagé le 19 novembre dernier un recours gracieux (voir annexe 1) contre l’État pour « son inaction contre le changement climatique », doit être saluée et soutenue. Ce lundi 3 décembre, les membres du collectif Ensemble Pour le Climat ont adressé une lettre à Madame Martine Aubry, Maire de Lille, lui demandant d’apporter publiquement son soutien à Damien Carême dans sa démarche.             

Ensemble Pour le Climat en Hauts-de-France est un collectif citoyen régional apartisan lancé le 29 septembre à Lille en présence de 350 personnes, mobilisées suite à la grande marche pour le climat du 8 septembre dernier, qui avait réuni plus de 5000 personnes à Lille. Notre but est d’obtenir une transformation écologique urgente de nos territoires pour éviter l’emballement des dérèglements climatiques. Pour y parvenir, nous oeuvrons à mobiliser la population, interpeller les élus et construire avec eux des politiques locales à la hauteur de l’urgence climatique. Le collectif est composé d’une trentaine de groupes locaux dans la région Hauts-de-France et a déjà initié le dialogue avec de nombreux élus.

La première action de ces groupes a été de remettre symboliquement à nos maires le dernier rapport du GIEC, Groupe International d’Expert sur le Climat, qui décrit l’urgence absolue de la situation. Le collectif s’implique également dans plusieurs dossiers capitaux pour l’environnement et le climat, comme la défense de la friche Saint-Sauveur à Lille ou du site des Muchaux à Saint-André-lez-Lille face à des projets d’urbanisation dévastateurs.

Les émissions de gaz à effet de serre de la France sont reparties à la hausse en 2017 (+3,2%), nous plaçant sur une trajectoire incompatible avec le respect de l’Accord de Paris. La politique actuelle du gouvernement ne nous permet pas d’espérer une amélioration rapide et suffisante, ce qui justifie pleinement à nos yeux une plainte contre l’État pour son inaction contre le changement climatique. Elle mérite le soutien de tous, élus et citoyens. Interviewé par la presse, Damien Carême explique : « Les citoyens jouent leur rôle, je joue mon rôle d’élu car j’estime que l’État n’est pas à la hauteur de ses engagements et de ses responsabilités. ». Récemment, aux Pays-Bas, un collectif de 900 citoyens représentés par l’ONG Urgenda a déposé une plainte contre l’état. Il a obtenu gain de cause et contraint l’État à revoir à la hausse son objectif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, démontrant l’intérêt de cette procédure et la nécessité de la renouveler dans d’autres pays.

En tant qu’élue locale et personnalité politique nationale de premier plan, le soutien de Madame Aubry serait une contribution essentielle pour pousser le gouvernement à agir pleinement avant qu’il ne soit trop tard. À l’heure où la COP24 réunit les représentants de 197 pays, les citoyens du monde entier se rassemblent pour une nouvelle marche ce samedi 8 décembre. Ce soutien serait une preuve de la motivation de Madame Martine Aubry à avancer aux côtés des citoyens face à une urgence climatique alarmante.

Contacts : valentinbegel@gmail.com ou  violaine.francois23@gmail.com

 

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, connectez-vous à pals.mediacites.fr

Point final.

1 COMMENTAIRE

  1. Malheureusement Martine Aubry et son groupe ont voté contre ce voeu qui a été présenté par les élus EELV au Conseil Municipal de Lille vendredi dernier. Au motif que ce n’est pour l’instant qu’un recours gracieux…

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici