Il y a quelques jours, pour la parade d’ouverture d’Eldorado, j’ai vu des centaines de milliers d’habitants de tous les quartiers de Lille et venus de toute la Région rassemblés pour faire la fête. J’ai vu des milliers de Lillois et de Lilloises défiler et entraîner la foule avec eux. J’ai vu des artistes et des associations culturelles présenter le résultat du travail passionné mené pendant de longs mois. J’ai vu les gens danser, des scènes de joie, des sourires, et simplement le bonheur d’être ensemble.

Vous dites que lille3000 passe à côté des enjeux de son territoire.

Ouvrez les yeux ! Lille3000 est l’émanation même de notre territoire ! Pourquoi ne parlez-vous pas des 391 artistes, collectifs, opérateurs et 117 festivals, fêtes et bals, 86 communes sur 90 de la métropole engagés dans Eldorado ?

Vous reprochez le choix du Mexique, que vous réduisez avec une condescendance malsaine à son folklore, comme si ce grand pays de culture pouvait n’être qu’un « thème de soirée déguisée ».

crédit photo : D.Rapaich
crédit photo : D.Rapaich

Ouvrez les yeux ! Le Mexique est à l’honneur  mais le thème principal est « El Dorado », une invitation à s’interroger ensemble, par-delà nos racines et par-delà nos différences, sur notre avenir commun, sur nos eldorados d’aujourd’hui. Allez donc voir les expositions au Tripostal, à Saint-Sauveur, au Palais des Beaux-Arts, à la Maison Folie Wazemmes : inégalités, climat, migrations, limites de la finance mondialisée… de quoi parlent-elles sinon de ce que nous vivons ici ?

Vous dites que lille3000 ignore les cultures et les racines des habitants du territoire. Vous avez la mémoire bien sélective. Ouvrez les yeux !

Vous faites des propositions de thèmes de programmation. Il se trouve – désolée que vous ne le sachiez pas – que chacun d’entre eux a déjà donné lieu à des expositions.

La Pologne, qui fait l’objet d’une exposition au Louvre-Lens dans le cadre d’Eldorado, a été célébrée en 2004, au moment de son adhésion à l’Union Européenne, puis était l’un des horizons, avec la Turquie,  d’« Europe XXL », en 2009. Dans cette même saison, la culture Rom a animé la Maison Folie Moulins avec le temps fort « Rom Central », et de nombreux débats se sont tenus à cette occasion sur cette « 28e nation » de l’Union européenne.

Les cultures du continent africain sont présentes dans la Radio Fréquence Monde installée en ce moment à la Maison Folie Wazemmes qui raconte par la musique des histoire intimes d’immigration, d’habitants venus des quatre coins du monde qui sont ici chez eux, et plus généralement au cœur du travail remarquable mené par Attacafa depuis plus de dix ans.

En 2004, avec l’installation « Mondes parallèles », la Grand Place de Lille s’était vue transformée en place Jamaa el Fna et plusieurs expositions avaient été présentées à la Maison Folie Wazemmes sur Marrakech d’hier et d’aujourd’hui. En 2017, la magnifique exposition Afrique Capitales à la Gare Saint-Sauveur a réuni une trentaine d’artistes contemporains venus de quinze pays du continent africain.

La Ville de Lille a par ailleurs fait le choix d’établir des jumelages avec Oujda, au Maroc, Tlemcen en Algérie, Saint-Louis au Sénégal et Wroclaw en Pologne.

Des Rencontres audiovisuelles au Collectif Ren’Art, en passant par la Malterie, La Mode a du cœur, le Prato, l’Aéronef, Artconnexion ou le Collectif Tamazouj, nombreux sont les artistes et acteurs culturels de notre ville à avoir noué des contacts et partenariats avec ces villes amies, et à organiser régulièrement des événements pour partager, présenter aux Lillois les artistes et la scène contemporaine de là bas et faire vivre ces liens.

Lille3000 passe à côté des enjeux de son territoire

Le projet Mirandole, porté par le Conservatoire de Lille collecte les berceuses et chansons traditionnelles des habitants de Moulins, toutes origines confondues, pour créer un spectacle inspiré de celles-ci. D’autres exemples pourraient être donnés, qui se développent dans le temps et qu’il faut apprendre à découvrir en allant à la rencontre des acteurs, dans tous les quartiers de la ville, concrètement.

Ignorer ces projets comme vous le faites témoigne, au mieux, d’une grande méconnaissance du tissu associatif lillois ; au pire, d’un terrible mépris, voire d’une démarche éminemment intéressée sur le plan politique.

Vous vous interrogez quant à « l’urgence à apprendre et connaître sur ceux qui vivent sur notre sol ? » Notre sol ? C’est celui de tous ceux qui y habitent, celui de tous ceux qui y ont été accueillis. La distinction que vous faites entre « eux » et « nous » traduit une pensée peu respectueuse des valeurs de notre République.

Votre injonction à une programmation d’abord centrée sur les racines des habitants traduit bien peu d’ambition. Nous ne voulons pas d’une politique culturelle à la Facebook, chacun enfermé dans son cercle d’amis et de pensée.

Notre ambition est autre. De l’Inde au Mexique, en passant par le Brésil, la Corée, le Cambodge, Cuba, l’Europe de l’Est, la Turquie, le Maghreb, la Chine, ou les Etats-Unis, notre ambition est de s’ouvrir collectivement à toutes les cultures et de s’interroger ensemble sur les grands défis de notre monde grâce aux artistes.

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

10 COMMENTAIRES

  1. Ne sommes nous pas assez ouverts aux cultures du Monde? Pour ma part que le Mexique ait été choisi ne me dérange pas. Ce qui me dérange surtout c est le coût trop important de cette “fête” à bobos alors qu il y a autant de manque et de besoins prioritaires qui ne sont pas financés. .. alors qu il y a autant de détresses … autant de délinquances… autant de pollution…. autant de salissures dans nos rues. Je ne crois pas aux retombées économiques promises par des “organisateurs” sur-payés, je ne crois pas aux retombées économiques systématiquement annoncées comme mobile et dont d ailleurs nous ne voyons jamais réellement la couleur.

    • Merci Daniel !!!! je suis à 100% aligné avec vous. La mairie de Lille se fait plaisir… quand à Lille 3000, laissez-moi rire. Qui comprend ce concept intello non lisible ?

    • El Dorado /Mexique ?. et pas un commentaire en….espagnol . Rue Faidherbe. PB A.St Sauveur …rien… de rien . Français ou anglais au choix. Quelle je m’en foutisme vis à vis des hispanophones.

  2. Merci Marion! Je suis toujours estomaquée d’entendre et de lire des “ragassous”, comme on dit dans les Vosges ou grognons comme on le dit ici. Le Lille 3000 est une belle réussite populaire, au sens propre du terme. Il suffit pour s’en rendre compte de l’implication des écoles, des associations des quartiers lillois et périphériques! Les auteurs des propos lus préalablement savent-ils ce qu’est une culture populaire et une culture plus bourgeoise? La joie est dans les rues. Regardez les fenêtres qui accueillent les tableaux des peintres locaux, les dessins des enfants. Tous illustrent “leur El Dorado. “! Cela me rend triste de constater que notre France que ce soit sur un plan local, ou national, ne pense qu’en négation, en contre de…. Peu importe de quoi.

    • vous voulez avoir raison et vous pensez que vous aurez raison en dénigrant mon avis qui n est pourtant que mon avis et ce que je pense profondément. Voulez vous donc opposer culture bourgeoise et culture dite populaire? Ne peuvent elles coexister? De toutes les façons je n ai pas le choix car je dois subir vos choix, votre auto satisfaction et vos choix de dépenses. Votre défense aurait été plus acceptable et plus respectable si vous aviez eu la sagesse et l’intelligence d’essayer de comprendre les raisons de mon désaccord même si pour vous il est la résultante de quelques “ragassous vosgiennes” Ma sévérité n’est surtout qu’une usure transformée en colère par les tromperies réitérées de politiques qui prétendent vouloir nous représenter alors qu ils ne représentent qu eux mêmes. Cordialement et toutes mes excuses si j’ai pu vous manquer de respect.

    • Non, Janine ! Les plus gros navet sont parfois les plus gros succès d’une part. D’autre part, Lille3000 n’est certainement pas un navet, juste un événement qui ne répond pas aux besoins de notre territoire. Regardez aussi la réalité en face, comme le dit notre adjointe. Nous avons un territoire qui souffre de l’intolérance. Marion Gautier nous parle des actions, je parle de la réalité : un territoire dans lequel l’intolérance est au beau fixe et un FN qui cartonne.
      Il y a mieux à faire que des parades déguisées qui n’ont que peu de sens culturel.

      • Je partage votre commentaire mais ne suis pas sûr que le RN cartonne autant que cela. Mais si il est peut être le seul recours des déçus pour essayer de se faire entendre alors ce n’est pas à ce mouvement qu il faut en vouloir ou qu il vaut critiquer mais aux autres qui ont promis et n ont pas tenus leurs engagements vis à vis de leurs électeurs….et même parfois, pour certain (sans s), qui les ont abandonnés….

  3. Ce n’est pas le thème Mexique en lui-même, mais l’absence de coconstruction de ce programme.

    Lise Daleux l’avait déjà mentionné le 1 février 2019 lors d’un conseil municipal :

    https://elus-lille.eelv.fr/chroniques-municipales/conseils-municipaux/le-caractere-cooperatif-de-la-construction-de-la-programmation-de-lille-3000-meriterait-detre-evalue/

    Michel Ifri en 2016 :

    https://elus-lille.eelv.fr/chroniques-metropolitaines/conseils-metropolitains/nous-ne-souhaitons-pas-remettre-en-cause-en-bloc-lille-3000-notamment-en-raison-des-actions-entreprises-en-direction-des-quartiers-mais-nous-estimons-que-sa-forme-actuelle-meriterait-detre/

    Les citoyen-nes Lillois·e·s ont bien raison de se poser des questions sur cette quantité massive d’argent.

    Ce qui me choque le plus, c’est l’abondance des panneaux. Les poteaux sont inondés des panneaux. Est-ce légal ? N’est-ce pas de l’affichage agressif ?

    Si on mettait un peu plus de moyens, par conseil de quartiers, pour communiquer au plus près de l’ensemble des habitant.e.s des différentes réunions publiques, la démocratie participative s’en porterait bien mieux à Lille…

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici