Et la ville gagnante est... Lille. L’Institut de la Photo, annoncé en fanfare l’an dernier par le président du Conseil régional des Hauts-de-France, ouvrira fin 2020 dans l’ancien lycée professionnel Edouard Lalo, au 11, rue de Thionville. Plusieurs villes s’étaient portées candidates. Mais c’est le bâtiment situé dans le Vieux-Lille, choisi pour sa centralité, sa visibilité et son accessibilité internationale, qui accueillera celui qu’il faudra désormais appelé « Institut de la Photo Hauts-de-France ».

L’ancien lycée est la propriété de la Métropole européenne de Lille (MEL). Celle-ci a accepté de le mettre à disposition de la Région, membre fondateur de l'Institut avec les Rencontres d’Arles. Le Centre information orientation (CIO), qui y réside actuellement, devra donc déménager. L’ex-lycée bénéficiera d’une extension pour proposer un espace d’exposition de 1 500 mètres carrés sur les 3 600 mètres carrés du lieu. L’architecte lauréat sera choisi début 2019 et les travaux, estimés à 7 millions d’euros hors taxes, devraient se terminer fin 2020.
Environ 3 millions d'euros de budget de fonctionnement
Avant cette ouverture officielle, une première exposition photographique sera proposée au printemps 2019. La première année, le budget annuel de fonctionnement devrait atteindre 1,8 millions d’euros, financé par la Région. Puis il passera de 2,5 à 3 millions d’euros, avec l’aide de mécènes. Roubaix, Loos, Denain, Clermont et Soissons, les . . .

Il vous reste 44% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !