Les habitants de la sixième circonscription de l'Essonne vont rire jaune. Le député PS François Lamy, qu'ils ont élu triomphalement en 2012 avec 57,77% des voix au second tour, fait peu de cas des Essonniens. Il a déjà la tête ailleurs... à savoir dans la première circonscription lilloise, où il se présentera aux législatives en juin prochain. En janvier, Mediacités racontait déjà comment cet aubryiste, installé à Lille depuis la mi-mandat, avait été imposé comme candidat par la maire de la capitale des Flandres à l'issue d'un feuilleton assez peu reluisant. La répartition de la réserve parlementaire, enveloppe de dépenses dont dispose chaque député tous les ans, a été mise en ligne ce lundi sur le site de l'assemblée nationale pour l'année 2016. Ces données confirment le désintérêt affiché par le « parachuté » François Lamy à l'égard de ses électeurs franciliens.

84 000 euros, soit les deux tiers de sa réserve parlementaire, ont ainsi été alloués à 10 bénéficiaires lillois : club de football, maison de quartier, comité d'animation, centre social... Seuls 13 000 euros ont bénéficié à l'Essonne: 10 000 euros à la MJC de Chilly-Mazarin, et 3 000 € aux Tailleurs de Dune, l'association de deux jeunes franciliens participant au 4L Trophy, raid étudiant au Maroc (le reste se partage entre des associations nationales). « Cette répartition de sa réserve ne fait que confirmer une réalité : François Lamy est un député fantôme dans l'Essonne, réagit le sénateur maire UDI de Massy Vincent Delahaye, contacté par . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 24% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.