Lundi dernier, le 13 mars, un militant de la section PS de Lille-Sud contacte Mediacités. L’homme exige l’anonymat. Il a une révélation à nous faire : alors que sa section ne compte que 36 encartés, le bureau fédéral, qui se tient lundi 20 mars, doit étudier 39 demandes d’adhésions. Mieux - ou plutôt pire ! Selon notre source, un certain nombre d’aspirants au PS seraient directement liés à des associations ou centres sociaux bénéficiaires de la réserve parlementaire du député socialiste François Lamy. Mediacités vous . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.