«Le pouvoir à la Région, c’est Xavier Bertrand et moi à 90 %, 5% pour Valérie Létard et 5% pour les autres vice-présidents. » Ainsi parlait Gérald Darmanin début 2017. Un poil fanfaron, le désormais ministre de l’Action et des Comptes publics. Mais lucide sur la concentration des pouvoirs en vigueur au Conseil régional depuis l’élection de décembre 2015. A l’heure où les poids lourds Valérie Létard et Gérald Darmanin « descendent » à Paris, avec qui Xavier Bertrand va-t-il désormais gouverner ?  « Ben… avec lui-même », s’amuse un ténor de la droite. Comme l’avait montré Mediacités en décembre dernier, l’ancien maire de Saint-Quentin est un adepte du pouvoir en solitaire qui dirige en s’appuyant avant tout sur son cabinet. Pour autant, Xavier Bertrand ne peut ignorer les élus de son camp. Surtout dans l’optique, un jour, d’un destin personnel hors de la région...

Alors, qui pour prendre les places officielles de n°2 et n°3 qu’occupaient respectivement Valérie Létard et Gérald Darmanin ? Qui pour suivre leurs délégations (l’Aménagement du territoire pour la première ; les Transports, relations internationales et tourisme pour le second) ? Sans oublier celles de Sébastien Huyghe, vice-président à l’apprentissage, réélu député en juin et troisième démissionnaire des 15 vice-présidents qui composaient l’exécutif ? Sollicité par Mediacités, Xavier Bertrand répond qu’il est trop tôt pour dévoiler son casting. Les noms des heureux élus amenés à prendre . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 79% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.