Mercredi 11 janvier 2017, conseil des Prud'hommes de Lille. L'audience du jour prévoit l'examen des dossiers des 224 ex-salariés de Tél and Com, qui contestent les conditions de leur licenciement par cette entreprise lilloise de téléphonie ayant appartenu à la galaxie Mulliez et qui a compté jusqu'à 250 boutiques en France. Stupeur ! La présidente décide du renvoi de l’affaire « au 13 septembre 2017 à 9 heures ». Soit aux calendes grecques pour des employés parfois licenciés depuis plus de 18 mois. Et encore ! Il ne s'agira que d . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.