Dès qu’on s’intéresse au député maire de Valenciennes, la Caisse d’épargne Nord France Europe (CENFE) n’est jamais loin. Après nos révélations de la mi-décembre, Laurent Degallaix avait dû se rendre à l’évidence. Son statut de salarié à temps partiel de la CENFE risquait de faire capoter la vente de Val’Hainaut Habitat, l’office HLM de Valenciennes, à la SA du Hainaut, propriété de la CENFE à 18% pour le moment mais qui sera majoritaire dès 2018. D’où sa démission surprise, quelques jours avant le conseil d . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h,
ou
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.