C'est une petite église de briques rouges bordée par les jardins ouvriers nichée au fin fond du quartier de l'Épeule à Roubaix. Un attroupement s'est formé autour d'un feu où les paroissiens viennent allumer leurs cierges. « Quelque chose de très rare se déroule aujourd'hui, assure une participante. Une musulmane se convertit au catholicisme. » Voici trois ans que Loubna Ben Faour Fawaz attend ce moment. Son mari et l'un de ses fils, tous musulmans, l'accompagnent dans cet instant qui fait basculer sa vie. Un peu la leur aussi. « Mon mari m . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.