Revue de presse hebdomadaire du 2 décembre: quatre infos sur la région lilloise repérées par la rédaction de Mediacités.

Premier couac pour Macron
« Lorsqu’on habite Stains en banlieue parisienne ou Villeurbanne en région lilloise, il est plus simple de créer son entreprise ». Le candidat à l’élection présidentielle Emmanuel Macron a commis une grosse erreur de géographie dans son livre « Révolution ». Plus de 600 kilomètres séparent en effet Villeurbanne de la capitale des Flandres. La bévue repérée et tweetée mardi par l’éditorialiste politique de La Voix du Nord, Hervé Favre, crée une polémique relayée, entre autres, par L’Express et 20 Minutes, dont l’ancien ministre se serait bien passé.

Les échecs du Louvre Lens
Mardi, DailyNord dresse un bilan au vitriol du Louvre-Lens. Quatre ans après son ouverture, le musée est très critiqué en raison de sa modeste fréquentation et de son impact économique limité pour le territoire. Interrogée par le pure-player régional, Marie Lavandier, directrice des lieux, demande de la patience : « Le Louvre-Lens s’inscrit dans une ambition pluridécennale », rappelle-t-elle.

Darmanin retombe sur ses pattes
Coordinateur de la campagne de Nicolas Sarkozy, il était l’un des grands perdants de la primaire de la droite. Finalement, Gerald Darmanin a réussi à se frayer une place dans l’organigramme des Républicains, détaillé mercredi dans La Croix. Le maire de Tourcoing occupera le poste de secrétaire général adjoint. Vendredi, dans un long entretien accordé au journal Le Monde, Gerald Darmanin s’inquiète du désintérêt des classes populaires vis-à-vis de la droite française.

Keolis en justice
Cette semaine, Mediacités détaillait les dessous de la bataille que mènent Keolis et Transdev pour décrocher le marché juteux de l’exploitation du réseau de transports en commun lillois. Nouveau coup de théâtre, raconté par La Voix du Nord et France 3 Nord-Pas-de-Calais : jeudi, Keolis a annoncé avoir déposé un recours en référé auprès du tribunal administratif pour s’opposer au projet de la métropole européenne de Lille (MEL) d’annuler l’appel d’offres en cours. Affaire à suivre.

FacebookTwitterEmailPrint