Le médecin Cyrille Isaac-Sibille rencontrait régulièrement les laboratoires avant son élection à l’Assemblée nationale. Cela n'a pas changé depuis. Le 22 juin 2017, au lendemain de son entrée au Palais Bourbon, le tout nouveau député (MoDem) du Rhône dîne aux frais de Zambon France. « Il a assisté avec 14 autres médecins ORL à un dîner de formation continue », précise Pascal Brossard, directeur général du laboratoire. 

Dix mois après une première série d’enquêtes sur le lobbying de l’industrie pharmaceutique (dans les CHU, les fac de médecine comme à Lyon Sud ou auprès des députés médecins tels Jean-Louis Touraine (LREM) ou Cyrille Isaac-Sibille), Mediacités s’est à nouveau penché sur la base Transparence santé qui recense tous les avantages offerts par les laboratoires aux professionnels de la santé. Une obligation qui a vu le jour à la suite du scandale du Mediator. Pour Cyrille Isaac-Sibille, la pêche fut donc bonne.

Deux jours après notre enquête, le 8 février 2018, rebelote ! Cyrille Isaac-Sibille est invité par Menarini France, avec qui il signe une « convention d’hospitalité » (qui équivaut en général à un contrat d’orateur pour une . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 57% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.