Voilà deux actualités récurrentes qui n'ont rien à voir. D'un côté les collectivités locales s’alarment de la baisse des dotations de l’État, de l'autre, les sociétés privées qui gèrent les autoroutes engrangent des bénéfices très confortables via les péages. Rien à voir donc. Jusqu'en janvier 2017, lorsqu'Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports, annonce le co-financement de 57 opérations autoroutières par les collectivités locales.

C'est le cas, au nord de l’agglomération . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.