Son émotion est palpable. « Cela fait huit ans que je suis ici, raconte devant une salle comble une habitante du Grand Trou, dans le 8e arrondissement de Lyon. Huit ans que je vois les même problèmes. Des feux d’artifice tirés dans la rue, des trottoirs squattés, des voitures qui brûlent. » Un homme, la quarantaine, qui a ouvert un bureau partagé route de Vienne, poursuit comme en écho : « On avait l’habitude de déplacer nos autos le soir de l’Aïd ou du jour de l’An pour ne pas les retrouver calcinées le lendemain. Mais là, quelque chose

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !