A peine intronisé maire de Lyon, Gérard Collomb avait fait de l’attractivité et du développement économique sa priorité. Pourquoi ?

A Lyon, l’idée de compétition territoriale fait consensus à travers le temps et l’échiquier politique : le développement économique était déjà une priorité sous Michel Noir puis Raymond Barre. À partir de 2001, Gérard Collomb a poursuivi cette stratégie entrepreneuriale, fixant pour sa part l’objectif d’intégrer le « Top 15 » des métropoles européennes aux côtés de Barcelone . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h,
ou
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.