Le projet de loi de finances voté par le Parlement prévoit une baisse des Aides personnalisées au logement (APL) de l’ordre de 1,7 milliard d’euros dès l'an prochain. Que reprochez-vous à cette mesure ?

La proportion de l’effort demandé. Le gouvernement s’est dit : il me manque deux milliards d’euros sur mon budget APL, je vais les prendre dans les fonds propres des bailleurs sociaux. La loi de finances prévoit donc que nous baissions les loyers de 40 à 50 euros pour amortir la baisse des APL. Pour un office . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.