Kim versus Collomb : la bataille des soutiens
Rien ne va plus entre l’élève et le maître. Mais le premier (David Kimelfeld) a retenu une leçon du second (Gérard Collomb) : s’attirer les faveurs du monde économique n’est jamais superflu pour préparer les échéances électorales. Le président de la Métropole qui aspire à le rester après 2020 (lire L’œil de Mediacités Lyon du 23 janvier) a reçu, la semaine dernière, le soutien d’un groupe de onze chefs d’entreprise lyonnaises. Onze femmes, emmenées par la dirigeante de Tipi Formation (conseil en management) Claire Saddy, par ailleurs élue du 7e arrondissement. 

« Le maire de Lyon [Gérard Collomb, donc] a vraiment fait de l'excellent travail. Mais je ne me reconnais plus forcément dans ses discours, ses prises de position. Je crois davantage dans les thématiques portées par David Kimelfeld, comme la prise en compte de l'écologie ou l'attention aux plus fragiles », détaille-t-elle dans La Tribune Auvergne-Rhône-Alpes (ex-Acteurs de l’économie) qui a rendu publiques l’initiative et la liste des onze. Ces femmes saluent aussi « le parcours entrepreneurial » du patron du Grand Lyon (il a cofondé une entreprise de fret maritime et aérien). Quelque chose nous dit qu’on n’a pas fini d’entendre cet argument parmi les soutiens . . .

Il vous reste 77% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !