Laurent Wauquiez : traversée du désert entre Alpes et Massif central
« Il sera là tout le temps, beaucoup plus présent et beaucoup plus actif », prédit son premier vice-président Etienne Blanc sur France 3. Depuis l’annonce de sa démission de la tête des Républicains, dimanche soir sur TF1, Laurent Wauquiez n’est plus « que » président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Je me suis toujours construit par le terrain. (…) Qu’est-ce que je vais faire ? Je vais juste me consacrer à me battre pour ces habitants qui m’ont fait confiance. Tout simplement. Et sans doute que ça me fera du bien », a déclaré l’ex-patron de la droite, acculé par les siens à remettre son tablier, suite à la débâcle de son parti aux élections européennes (8,5%). « "Prendre du recul" et se consacrer à ses mandats locaux, une formule consacrée chez les politiques qui n’ont renoncé à aucune ambition », commente le quotidien Le Monde qui fait le calcul : l’ancien maire du Puy-en-Velay se sera maintenu à la présidence du parti pendant « un an, cinq mois et vingt-trois jours ».

La traversée du désert de Laurent Wauquiez se fera donc entre les Alpes et le Massif central. Outre la présence accrue du boss, Etienne Blanc s’attend à une autre évolution : « La Région était très marquée par l’image des Républicains. Donc c’est un changement profond. On . . .

Il vous reste 79% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !