Avouons-le : on pourrait facilement s’y perdre. Dans les échelons, d’abord, entre les aides européennes directement distribuées par l’État français et d’autres qui passent par les collectivités. Dans les dates, ensuite, entre les programmes annuels de subventions et ceux qui s’étalent sur plusieurs années. Dans les sigles, enfin, qui foisonnent tellement qu’ils étourdiraient le plus pointilleux des bureaucrates. Mais une fois que l’on a compris la mécanique de l’Union européenne (UE) dans ce qu’elle a de plus complexe, mais aussi de plus concret, voilà le résultat auquel on arrive : 864,7 millions d’euros... Que représente ce chiffre ? Tout simplement le montant de ce que (dé)verse l’UE chaque année, en aides et subventions diverses, dans les Pays de la Loire. Soit, tout de même, presque l’équivalent des budgets d’investissement du Conseil régional et de Nantes Métropole cumulés !

« Au-delà des fonds que la Région pilote, il y a aussi les subventions que chaque structure [privée ou publique] peut aller directement chercher à Bruxelles pour un projet, décrypte, en vieux routier, Michel Catala, professeur des universités à Nantes et directeur d’Alliance Europa (un laboratoire de recherches spécialisé sur l'UE).

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !