La douce euphorie qui baigne le FC Nantes après la présentation du YelloPark, le projet de nouveau stade dévoilé la semaine dernière, devrait retomber un peu chez les Kita. Après sept ans de bataille judiciaire, le Conseil d’État a en effet rejeté le dernier recours du club concernant la prétendue « inaptitude » de Michael Gravgaard à la pratique du football professionnel. Le conseil des prud'hommes de Nantes va donc pouvoir enfin se pencher sur le licenciement de l'ancien défenseur international danois (18 sélections, 5 buts), qui avait été recruté en 2008 pour 3,9 millions d'euros. D'après le site spécialisé Transfermarkt, il figurait même jusqu'à cet été sur le podium des recrues les plus chères de l'histoire du club, avant que Waldemar Kita ne se décide à claquer 4,5 millions d'euros pour Kalifa Coulibaly, l'attaquant de La Gantoise (Belgique).

Audience aux prud'hommes le 26 avril prochain

Selon nos informations, la date de l'audience devant le conseil des prud'hommes de Nantes a d'ailleurs déjà été fixée : ce sera le 26 avril prochain. Le licenciement à peu de frais de Michael Gravgaard pour « inaptitude », en raison de douleurs récurrentes à l'orteil droit, à six mois de la fin de son contrat, alors que le club était retombé en Ligue 2, pourrait coûter finalement bien cher à Waldemar Kita. L'avocat de l'ancien joueur danois, Me Romuald Palao, entend en effet demander des arriérés de salaires calculés sur ses émoluments de l'époque (100.000 euros bruts par mois). A savoir 1 . . .

Il vous reste 70% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !