Les cambrioleurs du musée Dobrée n’y songeaient pas. Mais en dérobant l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne (retrouvé une semaine plus tard) dans la nuit du 13 avril dernier, ils n’ont pas simplement fait trembler les habitants des cinq départements de la Bretagne historique. Mais aussi réveillé une querelle vieille de près d’un siècle entre la ville et le département…

C’est à Jean-Louis Jossic que l’on doit la réouverture des hostilités. Furieux que ce joyau si symbolique ait échappé à la vigilance du conseil départemental, propriétaire du musée Dobrée, le leader du groupe Tri Yann demande à ce qu’il revienne entre les mains de la municipalité de Nantes, son propriétaire légitime selon lui. « Il ne doit pas continuer à être [gardé] dans des conditions pareilles, explique-t-il. Il n'y a plus aucune raison valable pour que la ville de Nantes ne réclame pas ses droits » sur cet objet. C’est en tout cas l’objet du courriel qu’il a envoyé cette semaine à Johanna Rolland et de l'entretien qu'il a accordé à Mediacités.

> Écoutez l'intégralité de l'interview de Jean-Louis Jossic

La propriété de la ville selon une étude de 2006
Sur quoi s’appuie l’ancien adjoint à la culture de Jean-Marc Ayrault ? Il confie à Mediacités qu'une étude juridique commandée par la mairie de Nantes en 2006, qui atteste que la ville est bien propriétaire du fameux écrin et qu’elle . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 66% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.
Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).