Début 2016, l’affaire avait fait grand bruit. Pas autant que les riffs de guitares qui électrisent Clisson chaque week-end de Hellfest, mais presque ! Fraîchement élue, la majorité LR-UDI alors emmenée par Bruno Retailleau supprimait la subvention de 20 000 euros que le Conseil régional des Pays-de-la-Loire versait depuis 10 ans au festival de métal à l’aura mondiale. Sautant sur la polémique déclenchée par l’un des artistes invités, les élus de droite trouvaient l’occasion politique et symbolique de se démarquer à la fois de la majorité précédente et d’une manifestation qui n’avait jamais trouvé grâce à leurs oreilles.           

Laurence Garnier s'exprimant sur le Hellfest sur le plateau de France 3 en mai 2015.

Les termes étaient marqués. « Si Monsieur Barbaud (le directeur du festival, ndlr) veut par sa provocation faire du Hellfest une tribune politique, nous saurons nous, mieux utiliser l'argent des ligériens », chargeait ainsi Laurence Garnier, vice-présidente (LR) à la culture. « Gardez vos subventions, avait beau jeu de

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 61% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.