Entre la famille Braud, propriétaire de Manitou, et l’outillage, l’histoire d’amour dure depuis un siècle et demi. À la fin du XIXe, Alexandre, le grand-père, invente une batteuse et un manège à chevaux de bois. Pendant la seconde Guerre mondiale, Marcel, le père, pense bétonnière et grues avant de mourir tragiquement sous les balles allemandes à la libération d’Ancenis. Andrée, son épouse, reprend ensuite l’idée et fonde la société Braud & Faucheux, avec le concours de son fils prénommé lui aussi Marcel. Simple ouvrier dans l’entreprise au départ, celui que l'on considère comme le fondateur de l'entreprise invente, en 1958, le chariot-élévateur MC5. Le premier d’une longue série.                         

Aujourd’hui, la gamme en compte plusieurs dizaines, dont l’impressionnant MRT 3050. Avec son son bras télescopique et ses 22 tonnes sur la balance, ce mastodonte symbolise le poids colossal pris par l’entreprise Manitou BF, elle même. Côté en bourse (où son titre flambe sur le marché Euronext), le leader mondial du chariot élévateur emploie désormais 3 301 salariés à travers le monde, dont une bonne moitié en Loire-Atlantique et à Paris. Après avoir atteint 1,3 milliards d’euros en 2016 (pour . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.