C’était LE thème du Web2Day 2019 qui se tenait à Nantes la semaine dernière : l’impact social des entreprises (du numérique, bien sûr). Sous la grande bannière #tech4good (la technologie pour faire le bien, ose-t-on traduire), la StartUp Nation s’interroge ainsi à longueur d'évènements et de fils Twitter ou Facebook sur le progrès qu’elle apporte au monde. Un questionnement qui concerne aussi bien les services et les produits inventés (à qui et à quoi ça sert ?), que le mode de fonctionnement de ces entreprises « modernes ». Et dans cet univers ultra-connecté et ultra-compétitif, où l’image que l’on donne de soi est décisive, le machisme, l’entre-soi et le snobisme sont ringardisés à longueur de keynotes. « Recruter une équipe 100 % masculine, 100 % grandes écoles, 100 % jeunes et les "manager" sans se soucier de leur épanouissement, ça fait tellement beauf de l’ancien monde que ça finira bien par disparaître », nous a expliqué, en substance, un CEO nantais, mâle blanc trentenaire 100% geek.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !