La lettre incendiaire des avocats au préfet
 
Quand les avocats provoquent une colère aussi noire que leur robe... Le 12 décembre dernier à Nantes, en marge d’une manifestation de seize barreaux du Grand Ouest contre la "loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice", leurs bâtonniers demandent à être reçus par le nouveau préfet de Région, Claude d’Harcourt. « Indisponible » à ce moment-là, ce dernier décline et envoie un subordonné le représenter. Fureur des bâtonniers qui, dans la foulée, font parvenir au représentant de l’État une lettre incendiaire que Mediacités s'est procuré.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !