La lettre incendiaire des avocats au préfet
 
Quand les avocats provoquent une colère aussi noire que leur robe... Le 12 décembre dernier à Nantes, en marge d’une manifestation de seize barreaux du Grand Ouest contre la "loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice", leurs bâtonniers demandent à être reçus par le nouveau préfet de Région, Claude d’Harcourt. « Indisponible » à ce moment-là, ce dernier décline et envoie un subordonné le représenter. Fureur des bâtonniers qui, dans la foulée, font parvenir au représentant de l’État une lettre incendiaire que Mediacités s'est procuré.

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.