Grosvalet, De Rugy et le bétonnage des sols
 
S’il a snobé les vœux de Johanna Rolland aux institutionnels, début janvier (voir L’œil de Mediacités du 10 janvier), Philippe Grosvalet n’a en revanche pas manqué son rendez-vous avec François de Rugy. Lundi, le président du Conseil départemental de Loire-Atlantique était donc reçu par l’ancien député de Nantes sous les ors du ministère de la Transition écologique. Au menu des discussions : l’après Notre-Dame-des-Landes, l’avenir de la centrale de Cordemais ou encore de l’artificialisation des terres.

Il vous reste 78% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.