Municipales 2020 : passe d'armes Rolland - Garnier sur le PLUM
Il devrait en être ainsi jusqu’en 2020… Elections municipales obligent, chaque séance du conseil métropolitain ou du conseil municipal de Nantes donnera probablement lieu à une passe d’armes entre l’actuelle maire, Johanna Rolland (PS) et sa principale adversaire, Laurence Garnier (LR). Démonstration le vendredi 5 avril dernier à l’occasion du vote du nouveau Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUM).

Élaborée depuis plus de quatre ans, cette bible de l’urbanisme répertoriant les règles de construction dans l’agglomération, commune par commune, quartier par quartier, terrain par terrain, a été adopté par 78 voix pour, neuf contre (à droite, pour l’essentiel) et huit abstentions. Mais les deux heures de débat précédant le vote ont donné lieu à des échanges plutôt vifs.

« Personne n’a envie demain de vivre dans une métropole à 1 million d’habitants. Et pourtant, à la lecture du document que vous nous présentez, on a l’impression que vous nous y conduisez tout droit », attaquait ainsi Laurence Garnier. « Vous agitez les peurs pour inquiéter », répliquait Johanna Rolland, rappelant que l’Insee prévoyait une population de 730 000 habitants en 2030 et insistant sur la place laissée à l'environnement dans ce nouveau document.

Une escarmouche qui en précède beaucoup d'autres. Quant au PLUM, texte fondamental s'il en est puisqu'il remplace les 24 Plans locaux d'urbanisme appliqués jusque là dans les communes de la métropole, il entrera en vigueur le 23 avril prochain. 
 

Fin de la grève à la Clinique Le Confluent
L'amertume prédominait, hier soir, chez les salariés de la clinique du Confluent qui, après dix jours . . .

Il vous reste 75% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !