A 71 ans, Jean-Michel Baylet reste un homme très influent. Le Fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP), géré par le ministère de la culture et de la communication, vient d'accorder au journal Midi Libre, qu'il détient depuis 2015, une subvention de plus de 3,4 millions d'euros pour une nouvelle imprimerie qui en coûtera 6 millions ! Un beau cadeau fait à l'ancien ministre, également propriétaire de La Dépêche du Midi. Mais pour ce gros coup de pouce, l'Etat n'a pas hésité à piétiner « la réglementation et ses propres principes », nous explique le journal La Lettre A, dans un article publié le 1er octobre.

Pourquoi une telle aide, d'un montant aussi exceptionnel ? Selon la lettre A, il s'agirait d'une faveur décidée au sommet de l'Etat : « La Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du ministère de la culture était opposée à cette subvention, ou tout au moins très réticente. La pression serait venue de Bercy (et probablement de plus haut). Midi . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 26% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.