A mille lieues des débats des plateaux télés où le fair-play n’est pas toujours de mise, Louis Aliot, le député du Rassemblement national (RN), et Alexis Corbière, celui de la France insoumise (FI), se battent l’un pour l’autre au sein du XV parlementaire de rugby. Cette association loi 1901 compose la formation politique la plus éclectique de la Ve République : elle rassemble des élus et des fonctionnaires, pour la majorité d’entre eux issus de l’Assemblée nationale. Coprésidée par Jean-François Portarrieu, député LREM de la Haute-Garonne, Gisèle Biémouret, son homologue PS du Gers, et Loïc Hervé, sénateur UDI de la Haute-Savoie, elle dispute des matchs à vocation caritative et participe au tournoi des six nations des parlementaires, un rendez-vous calqué sur l’épreuve reine du rugby européen. Tous les quatre ans, elle joue aussi la très officielle Coupe du monde des parlements. Celle-ci a lieu du 13 au 21 septembre au Japon. Pour la circonstance, les parlementaires français ont nommé leur capitaine, l’un de leurs meilleurs joueurs : Jean-Baptiste Djebbari, député LREM de la Haute-Vienne.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Philippe Kallenbrunn
Journaliste de sport, avec un penchant prononcé pour le rugby, j'ai travaillé au sein des rédactions de Midi Libre, France Soir et Midi Olympique. Je collabore essentiellement aujourd'hui au Journal du Dimanche et au Figaro. J'ai récemment publié deux livres d'enquête : "Les années Saint-André, autopsie d'un fiasco" (Solar, mars 2016) et "Peur sur le rugby" (Marabout, septembre 2017).