« Notre découverte permet de comprendre comment le virus du Sida se propage de façon beaucoup plus importante chez les personnes atteintes de tuberculose », explique Christel Verollet, chercheuse Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Elle est membre de l'Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), un important laboratoire (CNRS-Université Paul Sabatier, 149 chercheurs permanents) situé sur le campus de Rangueil.

Il vous reste 0% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !