À lire aussi

Une année à la Boissière : « Au bonheur des rats »