A lire sur Mediacités

Dans les hôpitaux lyonnais, les soignants volontaires ne se bousculent plus