À lire aussi

Au Mipim de Cannes, les « marchands de ville » redessinent nos métropoles