« Démanteler les filières du trafic de drogue », priorité du nouveau patron des gendarmes des Hauts‐de‐France

Le général Olivier Courtet est, depuis l’été, le nouveau « patron » des gendarmes des Hauts-de-France. Pour Mediacités, il fixe le cap pour les trois prochaines années : mettre l’accent sur la lutte contre le trafic de stupéfiants, et améliorer la prise en charge des femmes victimes de violences.

Olivier Courtet 2-min
Le général Olivier Courtet est, depuis le 1er août 2021, le nouveau « patron » des gendarmes des Hauts-de-France. Photo : Brianne Cousin.

À 57 ans, le général Olivier Courtet est le nouveau chef des gendarmes des Hauts‐de‐France. Depuis sa prise de fonction à la caserne Sénépart de Villeneuve‐d’Ascq le 1er août 2021, il chapeaute 6 300 gendarmes répartis dans l’ensemble de la région.

« Les régions de gendarmerie n’ont pas immédiatement suivi le regroupement des régions entamé en 2015, explique‐t‐il. En gendarmerie, il y a encore une région Nord‐Pas‐De‐Calais et une région Picardie. Tout ce qui est opérationnel est regroupé depuis le 1er septembre 2021. Toute la partie logistique, le budget et les ressources humaines le seront tout au long de l’année 2022. » Un changement qui semble bien loin de l’inquiéter : « Après trente‐six années de service, il n’y a plus grand chose qui peut me stresser », s’amuse Olivier Courtet. 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Brianne Cousin