Roubaix : après la condamnation d’élus pour fraude fiscale, démissions en série à la mairie

Max-André Pick lors du conseil municipal de Roubaix le 8 juillet 2021. Photo : Capture d’écran ville de Roubaix.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Brianne Cousin

Condamnés en première instance pour fraude fiscale, Max-André Pick, Karima Zouggagh et Pierre Pick ont quitté leurs postes d’adjoints et de conseiller municipal. Le maire de Roubaix, quant à lui, ne compte pas renoncer à ses fonctions de premier édile.

Nouveau rebondissement dans l’affaire du procès des élus de Roubaix. Ce lundi, à quelques jours du conseil municipal du 16 décembre, Guillaume Delbar a annoncé la démission de trois élus de sa majorité. « Les décisions qui s’imposent, entame-t-il, solennel, dans une publication sur Facebook. Après avoir échangé avec les intéressés et informé ma majorité, j’ai accepté la démission de leurs postes d’adjoint [à l’urbanisme] de Max-André Pick et Karima Zouggagh [en charge de la lutte contre la pauvreté], et de conseiller municipal délégué [à la coopération économique internationale] Pierre Pick. » Le même jour, le département du Nord a annoncé que Max-André Pick et Karima Zouggagh avaient quitté leurs fonctions de vice-président en charge des finances et de conseillère départementale déléguée à l’insertion.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment