500 trottinettes électriques en libre-service ont été réparties dans l'ensemble de la ville de Roubaix depuis septembre. Photo : Fabrizio Ortis.

Que sont devenues les trottinettes en libre service de la ville de Roubaix ?

Souvenez-vous : en octobre 2017, la société hongkongaise Gobee Bike faisait son entrée en Europe en déployant 500 vélos verts à Lille. Rapidement détériorés ou volés, les véhicules sont retirés de la circulation seulement trois mois plus tard… L’expérience a laissé de glace les élus lillois, qui s’en remettent depuis aux bons vieux V’Lille.

Roubaix, elle ne s’avoue pas vaincue : la municipalité a lancé une expérience en septembre dernier avec la compagnie allemande Tier Mobility, qui a installé 500 trottinettes et 100 vélos électriques en libre service, répartis sur 125 emplacements nettement délimités dans les rues de la ville.

Trois mois plus tard, la société ne déplore que six trottinettes « égarées », selon 20 Minutes, et revendique 800 trajets par jour en moyenne. Elle a par ailleurs embauché huit salariés en CDI dans son entrepôt de Roubaix. Bien loin de ce que nous avions observé à Lyon, en 2019 : 150 forçats de la trottinette, souvent auto-entrepreneurs, s’y échinaient à faire tourner la machine à rouler.

Précédemment dans l'Oeil

L’ancien maire de Faches-Thumesnil, Nicolas Lebas, nommé sous-préfet en Normandie

Des Hauts-de-France… à la Normandie : l’ancien maire (UDI) de Faches-Thumesnil entre 2001 et 2019, Nicolas Lebas, vient d’être nommé sous-préfet des Andelys, dans l'Eure.

La MEL se dote d’un outil de travail pour articuler ses projets entre ses territoires

Comment mettre en place de grands projets dans une métropole qui compte 95 communes ? C’est la question que se sont posée les élus de la Métropole européenne de Lille (MEL). Lors du conseil du 17 décembre 2021, ils ont voté la mise en place de « contrats de projets » pour mieux articuler les ambitions de la métropole à de plus petites échelles.