Le LOSC, champion du monde de l’achat‐revente

Osimhen
Annoncé à 81,3 millions d'euros, le transfert de Victor Osimhen du Losc à Naples est censé avoir été la plus grosse vente de joueur de l'ère Lopez. Rien n'est moins sûr... Photo : Michel Spingler/AP/SIPA

Publié le

Temps de lecture : < 1

Favorite

Par Matthieu Slisse

C'est une information de l'observatoire mondial du football CIES repérée par La Voix du Nord : le LOSC est le roi du jeu des transferts. Ces dix dernières années, le club nordiste est en effet celui qui a dégagé le plus de bénéfices via l'achat revente de joueurs.

Sur le marché des transferts, les Dogues ont le nez creux. Selon un classement réalisé par l’observatoire mondial du football CEIS et repéré par La Voix du Nord, le club nordiste est en effet – dans le monde entier – celui qui tire le plus de bénéfice de l’achat revente de joueurs. 

Sur la période 2014–2023, le LOSC affiche en effet une plus‐value de 386 millions d’euros. Les champions de France 2021 n’ont dépensé « que » 241 millions d’euros pour l’achat de joueurs, quand la revente leur a rapporté la coquette somme de 627 millions d’euros. Aucun autre club n’a fait aussi bien, selon le site spécialisé. 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement