Université de Lyon : une trentaine de postes sur la sellette après l’abandon de l’Idex

IMG_9806
L’Université de Lyon prévoyait la fusion de Lyon-1, Lyon-3, l’ENS et l’université de Saint-Etienne. photo : NB/Mediacités.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jennifer Simoes

Qui paiera les pots cassés ? Suite à l’échec du projet de fusion des établissements universitaires de Lyon et Saint-Etienne, les agents de l’Université de Lyon viennent d’interpeller la ministre de l’Enseignement supérieur sur leur sort.

Que vont-ils devenir ? Cette semaine, les personnels de la « Comue », la « communauté d’universités et d’établissements » qui préfigurait la future Université de Lyon, ont interpellé la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, dans un courrier que s’est procuré Mediacités [voir le document ci-dessous]. Ils

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment