Bruno Bonnell, sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes, le 5 février 2021. Capture d'écran.

Régionales : face à Laurent Wauquiez, Emmanuel Macron dégaine le député « vu à la télé » Bruno Bonnell

« Je veux un peu rallumer des étoiles. » Non, il ne s’agit pas des paroles de la dernière chanson de Pascal Obispo, mais du Bruno Bonnell dans le texte. Ce vendredi 5 février, le député LREM de Villeurbanne a officialisé, sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes, sa candidature aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles devraient se tenir en juin prochain [lire ci-dessous]. L’ancien patron d’Infogrames, qui s’est essayé un temps à la télé-réalité (c’était en

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Précédemment dans l'Oeil

Plus d’un milliard d’euros de dividendes : malgré le Covid, Vinci ne connaît pas la crise

Avec ou sans coronavirus, l'exploitation des autoroutes et des aéroports tire toujours les bénéfices du géant français du BTP. Des activités pour lesquelles ses filiales bénéficient d’aides publiques, via le chômage partiel, sans s’interdire parfois de licencier, comme à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Vidéos commandées par la région : le coup de com’ de Najat Vallaud-Belkacem et l’enfumage de Laurent Wauquiez

Suite aux révélations de Mediacités sur un « partenariat » entre le web télé Neo et la région Auvergne-Rhône-Alpes, la candidate socialiste dénonce une « campagne de communication illégale ». Pas si simple…