La députée LREM de la 4e circonscription du Rhône, Anne Brugnera, sur le plateau de BFM Lyon. Capture d'écran.

Législatives : dans le Rhône, le casting sans surprise de La République en marche

Des sortants ou leurs collaboratrices. Voici, à gros traits, le casting retenu par La République en marche (LREM) pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochains dans le Rhône. Ce dimanche 8 mai, après une semaine politique accaparée par le rassemblement des partis de gauche, le mouvement présidentiel a dévoilé les noms qu’il alignera dans les 14 circonscriptions du Rhône.

Pour mémoire, en 2017, dans la foulée de l’élection d’Emmanuel Macron, LREM avait presque réussi le grand chelem avec 12 députés. Depuis, deux d’entre eux ont fait défection. Hubert Julien-Laferrière, dans la 2e circonscription, s’est rapproché des écologistes et se représentera sous la bannière de la « Nouvelle union populaire écologique et sociale » de Jean-Luc Mélenchon. Bruno Bonnell, dans la 6e circonscription (Villeurbanne), a écourté son mandat pour devenir secrétaire général de France 2030, vaste plan d’investissement du gouvernement.

Restaient donc 10 sortants. La plupart tenteront de prolonger de cinq ans leur bail à l’Assemblée nationale : Thomas Rudigoz, dans la 1ère circonscription, Anne Brugnera (4e circonscription), Thomas Gassilloud, adhérent du micro-parti Agir (10e circonscription), Jean-Luc Fugit (11e circonscription) ainsi que les MoDem Blandine Brocard (5e circonscription) et Cyril Isaac-Sibille (12e circonscription).

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

« En route pour la vitrification ! J’espère que Poutine commencera par Lyon » : le RN écarte un candidat pour des propos sur WhatsApp

Les instances nationales du parti de Marine Le Pen ont refusé d’investir le général Thomas Toussaint, pressenti pour être candidat aux élections législatives dans le Rhône. En cause, d’après nos informations : des messages dans des conversations en ligne privées.

Enfants sans toit, écoles en kit, laverie solidaire et « la reine du Saint-Marcellin » au menu du conseil municipal de Lyon

Mediacités publie les 111 projets de délibération qui seront soumis au vote des élus lyonnais ce jeudi 19 mai.