Les Franciliens qui s’installent à Lyon ont un niveau de vie supérieur de 27 % à la moyenne locale

2022-03-OnlyLyon-Aderly-Attractivite
A la pointe de la Presqu’île. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Nicolas Barriquand

D'après une étude de l'Insee, Lyon se classe en tête des communes les plus attractives pour les habitants d’Île-de-France qui souhaitent quitter leur région. Plutôt jeunes quand ils débarquent, ces derniers sont aussi plus aisés.

«Passé le périph’ ; les pauvres hères ; n’ont pas le bon goût ; d’être millionnaire », chantait Thomas Dutronc dans « J’aime plus Paris ». Il ne croyait pas si bien dire… Dans une enquête publiée le 22 septembre dernier et consacrée au « Départs des Franciliens vers la province (sic) », l’Insee révèle les écarts de niveau de vie médian* entre les ex-Parisiens et leurs nouveaux voisins.

À Lyon, la différence atteint

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment