Les vols à destination de l’aéroport de Nantes parmi les plus en retard de France

aeroport nantes arrivees nte
Tableau des arrivées à l’aéroport de Nantes Atlantique le 18 novembre 2021 à 17 heures. Via Airportinfo.live

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Pauline Chambost

Retards chroniques à Nantes-Atlantique… D’après les chiffres de l’Autorité de la qualité de service dans les transports, cinq des dix liaisons aériennes les moins ponctuelles de France atterrissent à Nantes. Qu’ils soient TER ou grandes lignes, les trains en revanche s’en tirent plutôt bien.

« A nous de vous faire préférer le train »… Le vieux slogan de la SNCF pourrait facilement trouver sa place à l’entrée de l’aéroport Nantes-Atlantique. D’après le rapport annuel 2020 de l’Autorité de la qualité de service dans les transports, cinq des liaisons aériennes intérieures françaises ayant connu le plus fort taux de retard au cours de l’année ont Nantes pour lieu d’arrivée. Un vol Strasbourg-Nantes sur cinq, par exemple est arrivé en retard cette année là. Et la proportion est à peine moins élevée pour les vols en provenance de Paris, Marseille, Toulouse et Montpellier.

L’AQST note « le caractère atypique de l’année 2020 dans la mesure où les liaisons intérieures les moins ponctuelles concernent une majorité de liaisons transversales reliant des aéroports de province, contrairement aux années précédentes où les liaisons radiales (ayant pour origine ou destination l’un des aéroports parisiens) étaient majoritaires dans le panel ». Cela dit, les taux de retard 2020 de ces cinq trajets sont assez proches de ceux des années précédentes.

D’ailleurs, la situation ne s’est pas franchement améliorée depuis. Dans le bilan à mi-2021 publié le 29 octobre par l’AQST, portant sur les trajets effectués au premier semestre de cette année, cinq des dix vols intérieures connaissant le plus fort taux de retard concernent à nouveau Nantes. Les liaisons Nantes - Strasbourg et Strasbourg – Nantes occupent même . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment