Non, François de Rugy ne quitte pas la vie politique

FDR
François de Rugy / Photo : Creative Commons – Bruno Perroud

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Antony Torzec

Contrairement à ce qu'annonce une bonne partie de la presse, l'ancien ministre de la Transition écologique ne se retire pas de la vie politique. S'il ne brigue pas un nouveau mandat de député - comme annoncé dès 2017 - il conserve celui de conseiller régional. Et cherche du travail dans le privé.

« François de Rugy annonce quitter la vie politique » . Le titre de nombreux journaux nationaux de ce matin a de quoi surprendre. Via une dépêche AFP, ces médias font référence à un entretien de l’ancien président de l’Assemblée Nationale accordé à la revue Fondamental et publié ce vendredi 25 mars.

Certes, François de Rugy confirme dans cette interview ne pas briguer un nouveau mandat de député. Mais l’information était connue depuis près de cinq ans puisque l’ancien ministre de la Transition écologique avait annoncé dès 2017 que son troisième mandat serait le dernier. Il avait d’ailleurs confirmé cette promesse en octobre dernier à nos confrères de Ouest-France.
François de Rugy reste conseiller régional
En outre, c’est oublier un peu vite que François de Rugy a été élu, en juin dernier, conseiller régional des Pays de la Loire. Un mandat d’une durée de cinq ans qu’il ne souhaite pas abandonner pour le moment, comme il le confirme à Mediacités. Mais « qui est capable de dire ce qu’il fera dans cinq ans ? », ajoute-t-il quand nous l’interrogeons.

La seule information nouvelle qui ressort de cet entretien accordé à Fondamental concerne en réalité son avenir. François de Rugy y déclare vouloir  « agir dans la vie économique ». « Quand j’étais ministre, j’ai déclaré vouloir faire marcher, main dans la main, l’économie et l’écologie. Cela n’est pas facile à concevoir, ni pour les entreprises, ni pour les écologistes ! J’espère montrer bientôt que c’est possible. Je pourrai aussi m’investir dans la vie citoyenne à travers une association ou . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment