François de Rugy / Photo : Creative Commons - Bruno Perroud

Non, François de Rugy ne quitte pas la vie politique

« François de Rugy annonce quitter la vie politique » . Le titre de nombreux journaux nationaux de ce matin a de quoi surprendre. Via une dépêche AFP, ces médias font référence à un entretien de l’ancien président de l’Assemblée Nationale accordé à la revue Fondamental et publié ce vendredi 25 mars.

Certes, François de Rugy confirme dans cette interview ne pas briguer un nouveau mandat de député. Mais l’information était connue depuis près de cinq ans puisque l’ancien ministre de la Transition écologique avait annoncé dès 2017 que son troisième mandat serait le dernier. Il avait d’ailleurs confirmé cette promesse en octobre dernier à nos confrères de Ouest-France.
François de Rugy reste conseiller régional
En outre, c’est oublier un peu vite que François de Rugy a été élu, en juin dernier, conseiller régional des Pays de la Loire. Un mandat d’une durée de cinq ans qu’il ne souhaite pas abandonner pour le moment, comme il le confirme à Mediacités. Mais « qui est capable de dire ce qu’il fera dans cinq ans ? », ajoute-t-il quand nous l’interrogeons.

La seule information nouvelle qui ressort de cet entretien accordé à Fondamental concerne en réalité son avenir. François de Rugy y déclare vouloir  « agir dans la vie économique ». « Quand j’étais ministre, j’ai déclaré vouloir faire marcher, main dans la main, l’économie et l’écologie. Cela n’est pas facile à concevoir, ni pour les entreprises, ni pour les écologistes ! J’espère montrer bientôt que c’est possible. Je pourrai aussi m’investir dans la vie citoyenne à travers une association ou . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).

Précédemment dans l'Oeil

Artificialisation des sols et politique foncière : l’étonnant revirement de Nantes Métropole

18 mois après l'avoir quitté pour éviter d'acquitter une taxe, la Métropole de Nantes devrait faire son retour au sein de l’Établissement public foncier de Loire-Atlantique. Une bonne nouvelle pour la lutte contre la bétonisation et « l’alliance des territoires », mais un aller-retour qui interroge et laisse des traces.

La Ville de Nantes va (enfin) rémunérer (un peu) les artistes plasticiens qu’elle expose

Présentée en conseil municipal vendredi 24 juin, une délibération prévoit de payer les peintres, sculpteurs et autres artistes lorsqu’ils exposent leurs œuvres dans un lieu d’exposition de la Ville.