La Chambre régionale des comptes étrille l’accueil périscolaire de la Ville de Nantes

Le rapport qui étrille l'accueil périscolaire de Nantes
Illustration Mediacités à partir d'une capture écran du site internet Léo Lagrange et du rapport de la Chambre régionale des comptes.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Antony Torzec

C’est un véritable rapport au vitriol qui sera dévoilé le 2 février prochain lors du conseil municipal de Nantes. Son objet : la gestion de l’accueil périscolaire de Nantes. Mediacités a pu avoir accès à ce document de la Chambre régionale des comptes.

Les milliers de parents d’élèves des écoles publiques de Nantes, régulièrement en colère lors des grèves à répétition dans l’accueil périscolaire de Nantes, n’auront pas de quoi calmer leurs aigreurs à la lecture de ce rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes des Pays de la Loire (CRC).

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement