Image d'illustration. Photo : Vinci Concessions.

Plus d’un milliard d’euros de dividendes : malgré le Covid, Vinci ne connaît pas la crise

La crise ? Quelle crise ? Le 8 avril dernier, l'assemblée générale des actionnaires du groupe Vinci a voté pour la distribution de dividendes sur l'exercice 2020, au même niveau qu'en 2019. Avec une action valorisée à 2,04 euros, ce ne sont pas moins d’1,1 milliard d’euros qui leur seront versés à la fin du mois. Mediacités s’est plongé dans les (bons) comptes du géant français du BTP.

Premier enseignement : ce n’est pas le secteur de

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Isabelle Jarjaille
Journaliste indépendante​ depuis 2011​, j'enquête sur la gestion des services publics par le privé et son impact sur les finances publiques.​ ​Mon livre enquête "Services publics délégués au privé, à qui profite le deal ?" est sorti le 27 mars 2018​. ​Je suis également en charge du cours Techniques d'enquête en licence Info Com à l'IUT de Lannion et je porte un projet d'éducation aux médias dans deux lycées agricoles. Je suis membre du bureau du Club de la presse de Bretagne, pour promouvoir les médias et ceux qui les font au quotidien : les journalistes, notamment les pigistes.

Précédemment dans l'Oeil

Le tribunal administratif annule le “poste à moustache” de Sciences Po Lille

Le tribunal administratif de Lille a décidé, le 30 avril dernier, d'annuler toutes les opérations ayant abouti au recrutement d'un maître de conférences de Sciences Po Lille en raison du non-respect du principe d'égalité entre les candidats. Cette information, révélée par nos confrères de l'agence AEF Info le 6 mai, est bien connue de nos […]

Régionales, départementales : Macron dépêche ses cadors dans le Nord

Gérald Darmanin candidat dans un canton de Tourcoing, Eric Dupond-Moretti appelé au chevet de la liste LREM aux régionales... Face à la crainte d'une débâcle électorale, le gouvernement envoie deux de ses poids lourds.