Les maires de l’Union et de Brax, Marc Péré et François Lépineux sont à l’origine d’un « manifeste pour une nouvelle métropole », où ils plaident pour un fonctionnement plus démocratique des instances de Toulouse Métropole et une équité entre les territoires.

Les 14 recommandations du manifeste seront proposées aux listes de tous bords de la métropole. La première consiste par exemple à introduire le suffrage universel direct pour le renouvellement des conseillers métropolitains en 2026, tout en assurant une juste représentation de chaque commune. Les élus réclament une représentation plus juste des petites communes de la métropole au sein des instances de décision. Pour gagner en « horizontalité dans l’exercice du pouvoir », la participation des citoyens est également requise via la création d’un Référendum d’Initiative Citoyenne délibératif et le renforcement du rôle du Conseil de Développement (Codev) de Toulouse Métropole.

« Nous sommes presque face à un déficit constitutionnel, sachant le poids du budget métropolitain, de 800 millions d’euros annuels », estime Marc Péré, maire divers gauche de l’Union et vice-président de Toulouse métropole.
Des investissements trop centrés sur Toulouse
« Comment voulez-vous qu’il n’y ait pas d’opacité ? Le président de Toulouse métropole est le maire de Toulouse. Le président de Tisséo n’est autre que son premier adjoint en charge des transports et des déplacements, également vice-président de Toulouse Métropole en charge de la mobilité. Cela entraîne forcément une faiblesse des débats contradictoires et des distorsions dans les investissements », dénoncent les élus métropolitains. Et de pointer le fait que 90 % des investissements . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Armelle Parion
Armelle Parion collabore avec Mediacités Toulouse depuis octobre 2018, enthousiaste d’avoir trouvé un média qui fait la part belle aux enquêtes. Correspondante pendant neuf ans pour le Parisien-Aujourd’hui en France, elle a aussi travaillé pour la radio (Radio France, Radio Solidaire) ainsi que des supports économiques (Touléco) et culturels (Lettre du spectacle).