À L’Union, Marc Péré soutenu par une partie de la droite

À L’Union, Marc Péré (divers gauche) vient de trouver du renfort. Le maire sortant divers gauche reçoit en effet le soutien de Jacques Dahan. Après avoir mené une liste divers droite en 2014, il avait obtenu au second tour 24,18 % des suffrages et cinq élus. Siégeant dans l'opposition, Jacques Dahan ne s’opposait guère, si ce n’est sur des points mineurs, et s’abstenait lors du vote du budget. « Marc Péré s’en est bien sorti, sa gestion est bonne, les finances de la commune sont saines », juge-t-il aujourd'hui. En dépit de ce soutien, Jacques Dahan ne figurera pas sur la liste de Marc Péré ou alors en position non éligible. Fort de ce soutien, le maire sortant revendique aussi celui de Gilles Hourquet qui, en 2014, menait également une liste divers droite éliminée au premier tour.

Si la gauche l’a emporté il y a six ans dans une commune qui ne lui est pas favorable, elle le doit en partie aux divisions de la droite. Aussi, ces soutiens venus du camp d’en face permettent aujourd’hui à Marc Péré d’éviter un duel frontal gauche - droite face à Christine Gennaro-Saint, qui lui aurait été délicat à gérer. Le maire sortant dévoilera sa liste « L’Union avance » mardi 4 février et tiendra une réunion publique le 5 mars à la salle des fêtes.

Bruno Vincens

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois


Précédemment dans l'Oeil

Toulouse : un employé du groupe municipal majoritaire mis à pied après des propos homophobes

À deux jours du 2e tour de l'élection municipale, un employé du groupe municipal majoritaire a insulté sur Facebook la tête de liste d'Archipel citoyen Antoine Maurice.

Le maire de Ramonville a-t-il voulu censurer son opposition ?

L'espace d'expression des groupes d'opposition a été supprimé dans la dernière édition du bulletin municipal.